ARCHIVES DE L'ASSOCIATION DES

AMIS DU HANGAR À DIRIGEABLES D'ÉCAUSSEVILLE

 

- SÉLECTIONNER VOTRE SAISON -

2009  -  2010  -  2011  -  2012  -  2013  -  2014  -  2015  -  2016  -  2017

MAI-JUIN 2009


l'équipe se mobilise : la salle de projection voit le jour !

Des bénévoles de l'Association des Amis du Hangar d'Ecausseville, aidés de quelques passionnés, se retrouvent au hangar pour préparer votre venue…

Après les travaux, le hangar à dirigeables est ouvert au public. Grâce à la ténacité de l'association les Amis du hangar et son envie de faire connaître cet édifice unique, de le maintenir en état, vous pouvez dès maintenant et jusqu'en septembre, y entrer et admirer ce centre d'aérostation créé en 1916 par la Marine nationale.

22 mai : Dans le musée, c'est l'effervescence !! Marie-Pierre et Matthieu, préparent l'exposition du musée. Et cette préparation commence par le début... Repeindre les murs à la chaux avant d'installer les panneaux, les maquettes... De l'autre côté, Philippe Belin et des bénévoles construisent le kiosque d'accueil du public. Il faudra aussi installer la salle de projection.

6 juin : En cette période de commémoration, des collectionneurs de véhicules militaires sont venus visiter le musée et le hangar, en marge des grandes manifestations des plages du débarquement.

15 juin : Matthieu, armé d'une masse, donne les premiers coups pour casser une partie du mur du musée pour donner jour à une ouverture vers la salle de projection.

20 juin : « Pour l'accueil, nous avons eu en stage Mathieu Buet et Marie-Pierre Louis, élèves en BTS tourisme de SaintLô, précise Philippe Belin au journaliste de Ouest France. Pour juillet et août, ils seront remplacés par Margaux Mesnil et Dominique Leguen. » Les travaux ont aussi concerné les abords du hangar qui ont été dégagés. Une clôture a été installée par les élèves du Lycée Agricole Privé de Montebourg.

 

 

Jacques Hochet et Jean Moré ont en charge de poser la porte qui va séparer le musée de la salle de projection. Devenus spécialisés dans ce domaine, Jacques et Jean adaptent la porte du hangar pour faciliter l'accès aux personnes handicapées.

 




JUIN 2009


Que les visites commencent !

Margaux Mesnil et Dominique Leguen seront vos guides durant tout cet été pour vous raconter la fabuleuse histoire de ce lieu. Une maquette présente deux hangars, le premier en bois, qui n'existe plus aujourd'hui et le second, le hangar actuel en béton, érigé entre novembre 1917 et août 1919. Il a été réalisé avec des techniques nouvelles nécessitant des spécialistes et des matériaux nouveaux notamment des granulats spécifiques.

 

Après le musée et les projections vidéos, découverte du hangar. Impression d'immensité garantie ! Dans le hangar les démonstrations du dirigeable de Stéphane Rousson. Le public y prendra place avec beaucoup d'émotion. Dans quelques jours d'autres ballons dirigeables, ceux de Jean Pierre David seront aussi présents.


23 juin, impressionnante livraison de l'hélium

Notre partenaire hélium, la société Messer, vient nous livrer 800 m3 d'hélium !! Impressionnante livraison dans le hangar, où un camion et sa remorque viennent déposer 7 cadres de 12 bouteilles d'hélium et 5 bouteilles individuelles, soit au total 89 bouteilles de 9 m3, ainsi que les détendeurs.

Encore tous nos remerciements à la société Messer, sans qui les activités ballons et dirigeables que nous vous proposons cet été, auraient été bien compromises !

Nous avons été reçus par une équipe sympathique et efficace, aussi bien au siège social de Puteaux qu'à l'agence régionale de CaenCarpiquet

qui a assuré la livraison .

 

En 2004, le groupe Messer est devenu le premier gazier en Europe à capital 100% familial. Avec des filiales dans le monde entier, le petit fils du fondateur et ses 4400 collaborateurs misent sur une écoute et une relation de proximité avec leurs clients ainsi qu'une expérience de plus de 100 ans dans le monde des gaz industriels. En mai 2008, le laboratoire de gaz spéciaux est accrédité Cofrac. Messer France propose à ses clients toute une panoplie de gaz spéciaux, tels que hélium, gaz rares, gaz de laboratoire, gaz électroniques, mélanges.


La société 2c Modélisme vient de s'installer au hangar

Claude Chaume, patron de la société 2c Modélisme, accompagné de Catherine Baroche et Christophe Le Beau (son associé) sont venus de Côte d'Or pour faire voler leur dirigeable RC de 5 m de long, à propulsion électrique. Décidément, le hangar attire tous les passionnés des dirigeables et autrs objets volants. C'est une véritable pépinière de projets. En plus des dirigeables RC, 2C Modélisme est un fabriquant français de modélisme de voitures, avions et bateaux radiocommandés, par thermoformage et injection plastique. Vous pouvez les rencontrer sur leur site, à 30 km au nord de Dijon : 10 rue du dessus 21121 saulx-le-duc.


JUILLET 2009


Les médias s'intéressent de plus en plus au Hangar !

TF1 Journal du 12 / 13, lundi 27 juillet

France 3 normandie 7 juillet 2009 :

 

Les deux aéronautes, Bill Arras et Janet Folkes ont volé dans le hangar, avec le ballon de Stéphane et se sont initiés à la propulsion musculaire. Bien que Janet Folkes, détienne 46 records du monde en ballon à gaz et air chaud, ce vol restera pour elle une grande découverte ! De son côté, Bill Arras, champion du monde montgolfière, a été le premier à voler en ballon sur chacun des sept continents.


Les coulisses des tournages TV de France 3 et TF1 :

 

Les différentes chaînes de télévision, la presse locale, Ouest France, les radios dont Radio Bleu, se succèdent dans le hangar. Après Erwan de Miniac, journaliste à France 3 le 7 juillet, c'est TF 1 qui vient le lendemain faire un reportage sur le hangar et les activités ballons proposées cet été. Philippe Belin, président de l'Association des amis du hangar se prête très volontiers aux interviews. Notre ami Jean Moré, pour l'occasion, a gonflé ses colonnes. Il reviendra régulièrement tout au long de l'été avec des installations à chaque fois différentes.



L'équipe des Aéroplumes se prépare !

L'équipe des Aéroplumes vous attend : Christophe Lascève, Fabrice Poulain et dans la famille David : Romaric, Jean-Pierre et Caroline. Sous l'oeil vigilant de Jacques Hochet et Philippe Belin, ils préparent ces drôles de machines volantes à propulsion humaine : ailes battantes. Un des ballons, le Bornéo, sera gonflé en récupérant l'hélium de Melle Louise, le ballon de Stéphane Rousson. Le second ballon, le Ciccio, est gonflé directement avec l'hélium contenu dans les cadres d'hélium Jean Moré, le père des Colonnes Flottantes, est venu donner un coup de main et en profite aussi pour faire des démonstrations de "portance" à l'aide d'un sèche cheveux et d'une grosse boule en polystirene. Pendant ce temps, Jean-Pierre prépare les ailes qui seront fixées sur les ballons. Patrick pénètre dans le harnais du Bornéo pour son premier vol en aéroplume, tandis que Jean-Pierre teste le nouveau harnais du Ciccio, avec l'aide de Romaric, son fils, et de Fabrice.

 

Les vols se déroulent comme prévu : parfaitement. Jean-Pierre pose une banderole de fanion rouge, qui serviront de balise pour les futurs pilotes en herbe. Quelques images… juste pour vous faire rêver avant que vous ne preniez vous-même les commandes…



Un écran de cinéma volant dans le Hangar : le Vidéodrone ©

Profitant de la taille du Hangar, Ludale nous rejoint avec le Vidéodrone. Le Vidéodrone est un"drone" radiocommandé doté d’un système unique de vidéo projection embarquée et dont l'enveloppe lumineuse en fait un véritable écran de cinéma volant. (voir la conception du Vidéodrone sur Carnet de Vol) Leur présence dans le hangar a pour but de tester les temps de montage et de connaître la porosité de la toile et ainsi de définir la perte d'hélium sur du long terme. L'enveloppe est d'abord gonflée à l'air pour permettre de travailler à l'intérieur de la sphère; Puis gonflage de l'anneau central à l'hélium. C'est sur cet anneau que seront fixés les trois vidéo projecteurs. Ils travaillent en milieu fermé et comme aujourd'hui il fait chaud dans le hangar, les conditions de mise en route sont difficiles pour les deux associés. De temps en temps ils ressortent de leur bulle pour prendre un peu d'air frais. Ils étaleront le montage sur 2 jours. Quand les écrans sont installés, il faut remplacer l'air contenu dans l'enveloppe par de l'hélium.

 

Ainsi gonflé, le vidéodrone peut s'élever en embarquant tout le matériel. Il mesure 5 m de haut, ce qui lui permet de voler librement en intérieur. Le ballon peut diffuser simultanément trois films sur sa propre enveloppe. Avec un système de caméra embarquée, il peut aussi projeter sur son enveloppe les images prises en direct. Il sera présent au hangar jusqu'à fin Août. De plus en plus de ballons et dirigeables de toutes sortes dans le hangar ! On voit bien le potentiel d'un tel lieu. Son volume en fait un lieu privilégié où se côtoient et se succèdent des projets, des plus audacieux aux plus minimalistes sans complexes, et aussi grâce à notre partenaire Hélium : Messer.



Le dernier vol de mademoiselle Louise dans le Hangar

Mademoiselle Louise est la fierté de Stéphane, sa première construction volante, SON ballon dirigeable... Alors prendre la décision de dégonfler et de ranger l'enveloppe, alors que tous les médias en parlent avec beaucoup d'intérêt... est une véritable déchirure ! Melle Louise c'est 5 ans d'investissements personnel, financier, physique et moral pour réaliser un rêve : traverser la Manche en ballon dirigeable à pédales. Même si Stéphane n'a pas été au bout du voyage mais presque... il a montré que son rêve était réalisable. Des vols pour le public étaient programmés pour durer tout l'été. J'ai eu la chance de profiter de cet instant magique ou l'on s'élève. Les premières minutes, on est très concentré sur l'aspect technique du vol, pédaler régulièrement, tourner les hélices... Puis bien vite on se libère de ces contraintes, qui deviennent un peu comme des automatismes pour profiter uniquement du vol, silencieux et paisible. Mais l'enveloppe perdait beaucoup d'hélium, plus que prévu, plusieurs m3 par jour. Le ballon n'était plus assez gonflé, comme on peut le voir sur les photos. A cause de cette déformation, la structure s'est déformée et une suspente a lâché. Stéphane aurait pu réparer, mais pour la sécurité du public et aussi pour ne pas consommer beaucoup trop d'hélium au quotidien, il a du se résoudre, non sans déception, à dégonfler le ballon. L'hélium est un gaz assez cher. D'ailleurs, encore un grand merci à notre sponsor Messer, qui a toujours répondu présent quand nous avions besoin. Il n'était donc pas question de vider l'hélium du ballon dans la nature. Nous avons attendu l'arrivée de Jean Pierre David et de ses aéroplumes pour faire le transfert d'un ballon à l'autre.

Jean-Pierre a fait le dernier vol avec Melle Louise. Avec ses aéroplumes, il est habitué au vol, mais il a particulièrement apprécié le principe de ce dirigeable. Comment se fait-il que toutes les bonnes choses doivent avoir une fin ? Jean-Pierre pose Melle Louise. La nacelle est retirée du ballon et restera exposée pour que le public puisse comprendre son fonctionnement. Il faut ensuite accrocher le ballon a des points d'ancrage suffisamment lourd pour maintenir le ballon au sol. Dès que Melle Louise est bien arrimée au sol, les préparatifs de transfert d'hélium se mettent en place. Christophe prépare l'embase de remplissage de l'aéroplume tandis que Stéphane prépare les tuyaux pour le transfert.

 

Il faudra plusieurs heures pour passer l'hélium d'un ballon vers l'autre. Avec cette impression étrange que la fin d'activité de l'un donne la vie à l'autre, comme un gros insecte qui passerait d'un cocon à l'autre. Patrick utilisera son système de photographie aérienne pour prendre une dernière fois en photo l'enveloppe du ballon de Stéphane, qui sera ensuite repliée et stockée. Gageons que nous retrouverons Stéphane avec d'autres projets, si les sponsors l'aident un peu ! Quant aux autres activités dans le Hangar, elles continuent tout l'été, avec les aéroplumes de Jean Pierre David, et la présence de passionnés qui profitent de cet immense lieu pour tester, améliorer et faire partager leurs expériences dans les domaines du vol et du rêve !!



AOÛT 2009


Mercredi 5 août, seconde livraison d'hélium

Encore un grand merci à la Société Messer, qui sans hésiter, à répondu à notre demande de 200m3 d'hélium supplémentaire pour finir la saison des vols, jusqu'au 31 août. Leur partenariat porte donc sur 1 000 m3 d'hélium !! La livraison des cadres est toujours aussi spectaculaire !


26 août , Derniers vols, bilan et projets

Le hangar à dirigeables a connu un été exceptionnel. Plus de 3 000 personnes ont visité l'exposition et le hangar. Ils ont aussi pu assister aux démonstrations de vols indoor avec différents ballons dirigeables d'Aérosculpture notamment avec les aéroplumes. Les enfants n'ont pas été oubliés et on pu faire des ascensions avec le Baby Brasil et même, pour les plus grands voler sur l'aéroplume en étant lestés. Toutes les animations de vols ont pu être réalisées grâce à la société Messer, qui a fourni tout l'hélium nécessaire pour la saison 2009. Des représentants de Messer sont venus lors de la conférence du 26 août pour visiter le musée et faire quelques aller retours en vol dans le hangar. Comme à chaque vol, des explications sont données sur le maniement des ailes battantes, puis quelques exercices d'assouplissement avant de s'installer dans le harnais... Et c'est le vol !

L'équipe  Ludale du Vidéodrome est présente. Leur ballon "écran de cinéma volant" est dans le hangar depuis plusieurs semaines. Nous leur souhaitons bonne

continuation dans leur projet.



Mercredi 26 août, Philippe Belin, président de l'association, et Christian Prime, président de la communauté de communes, ont invité toutes les personnes attachées à l'avenir du hangar, ainsi que le sous-préfet de Cherbourg, Arnaud Cochet. Ainsi ils ont pu découvrir le musée, le hangar et quelques unes des animations. L'objectIf en 2010 est d'atteindre les 10 000 visiteurs, d'augmenter les activités dans le hangar, comme le vol indoor, améliorer la signalétique, avoir une documentation encore plus importante dans le musée. Pour cela, il faudra mettre sur pied des opérations de mécénat avec l'aide d'organismes culturels, touristiques, d'industriels et aussi travailler avec les élus. Ainsi le Hangar pourra devenir un pôle touristique incontournable dans la région !



ANIMATIONS


Et pour les enfants .... le Baby Brazil !

Comme on peut le voir sur la photo, le Hangar à dirigeables d'Ecausseville retrouve sa vocation première : accueillir des ballons. Un aéroplume, au centre, le Baby Brazil, juste derrière lui, le vidéodrone, toujours bien gonflé, dans le fond le petit ballon publicitaire Messer, à sa droite un second aéroplume, et dans le fond à droite, le dirigeable radiocommandé de la société 2C Modélisme.

Le Baby Brazil est un ballon sphérique gonflé à l'hélium, inspiré du premier ballon d'Alberto Santos Dumont. Il permet à un enfant de s'élever dans les airs.

Ainsi les enfants peuvent vivre l'expérience de la pesée aérostatique. À bord de la nacelle, l'enfant manipule le lest afin de se trouver en équilibre dans l'air, il découvre par lui même la magie de la force ascensionnelle, le temps du retour au sol et de l'amarrage du ballon et le voilà promu Aéronaute.

 

Quelques données techniques sur ce ballon :

Diamètre 4,50 m Hauteur - totale ballon gonflé : 8 m Volume - nécessaire de l'hélium : 50 m3 Peut - soulever un enfant - jusqu'à 30 kg maximum.

 

Crédit photos : Christophe Lascève.



Visites

La visite du Hangar commence par une projection sur les dirigeables à hélium... Comment ça vole ! C'est Lisbeth qui vous accueille... Puis Margaux Mesnil et Dominique Leguen vous commentent l'histoire du Hangar, son origine et sa construction, autour de maquette s très bien conçues.


Ils ouvrent ensuite les portes du hangar et vous pouvez alors découvrir ce lieu magique, qui fait penser à une immense cathédrale de béton. Ils vous montrent les détails de la construction, la taille des tuiles... et la fosse, aujourdh'hui sécurisée par des grilles, creusée pour la mise au point des ballons destinés aux essais des premières bombes H françaises.


Après la visite le public peut observer les phénomènes de portance en s'entraînant avec le jeu mis au point par Christophe "Perd Pas La Boule" ou se prendre pour un oiseau et réaliser le rêve d'Icare en s'envolant sur l'un des aéroplumes de Jean-Pierre David.


Un public avisé aux objets volants a fait le détour depuis Barneville, festival de cerfs-volants, pour quelques heures. En effet, quelques jardiniers du vent et cerfs-volistes sont venus visiter le hangar.


Michel Passerieux, du Club Aquilon et membre de la FFVL (Fédération Française de Vol Libre) est un passionné de tout ce qui vole. Pour faire découvrir et partager sa passion, il est présent au hangar avec, bien sûr, des cerfs-volants qu'il peut faire voler à l'extérieur ou dans le hangar (vol indoor), mais aussi avec de drôles de machines. Comme ce drône, qu'il fait évoluer aussi bien dans le hangar qu'à l'extérieur. Son drône est équipe 4 rotors puissants, d'un GPS , d'une caméra... Comme tout passinné il répondra avec enthousiasme à toutes vos questions !


Michel propose aussi des animations à partir de petits modules en dépron. Le dépron est une matière plastique légère. Grâce à sa mousse très fine, il permet de façonner des plaques et feuilles minces. Le Dépron est souvent utilisé en aéromodélisme. Ici excercice de soaring. Dans le monde des planeurs, "soaring" signifie littéralement "monter" c’est-à-dire prendre les courants ascendants.


Dans le hangar, il suffit de courir avec une plaque et le petit planeur en dépron surfe sur l'onde créée par cette plaque. Avec un peu d'entraînement... on y arrive. Les casques sont obligatoires au delà de la zone protégée par le filet.

Weekend de l'ascension... Gonflage de ballons !

Stéphane Rousson à gonflé son ballon à l'air. Aidé de Patrick et Patricia, le ballon aura droit a un toilette de printemps ! On y repère quelques porosités. Stéphane rentre à l'intérieur du ballon pour les colmater. Le lendemain matin, nous gonflons le ballon à l'hélium. Première expérience pour Patrick, qui vérifie la pression de gonflage à 150 pascal. Le ballon sera arrimé a des bouteilles d'hélium vides qui servent de lest. Le Zeppy (le ballon "doré" sur la photo) est aussi gonflé à l'air pour vérifier son étanchéité. Mais il ne fera pas de démos cet été dans le hangar. Nous attendons trois jeunes du projet Sol’R qui vont venir faire quelques essais de vols dans le hangar, Arnaud Vaillant, Bastien Lefrançois et Jordi Veirman. Le Projet Sol’R a vu le jour en 2008 autour de trois étudiants, après leur rencontre avec Stéphane Rousson. En effet, ce projet est celui que Stéphane avait monté pour Windreamone, qui n'a malheureusement pas abouti. L’équipe s’est ensuite progressivement élargie pour atteindre aujourd’hui une trentaine d’étudiants bénévoles issus d’écoles d’ingénieurs et d’autres grandes écoles de gestion, journalisme... dont Stéphane est le conseiller technique et organisationnel. L’objectif est réaliser un ballon qui se propulse avec ses propres ressources énergétiques. Il sera équipé de panneaux photovoltaïques, de batteries LiPo et de moteurs électriques. (http://www.projetsolr.com/)

Le ballon avec son passager ne doit peser que 200 grs. Il faut donc procéder à l'équilibrage. En fonction du poids du passager il faut rajouter plus ou moins de lest à l'avant et à l'arrière. C'est un travail précis et nécessaire pour assurer de bonnes conditions de vol. Puis vient le maniement des hélices. En pédalant régulièrement le ballon monte doucement. Il a une force d'inertie impressionnante. Nous ferons tous quelques vols. Il est indispensable de bien connaître le ballon de Stépahne pour vous proposer des vols agréables en toute sécurité dans quelques semaines. Durant ce grand weekend, nous aurons aussi une "réunion de bureau" pour mettre au point les impressions des dépliants publicitaires, les affiches à réaliser, les contacts presse et autres médias... C'est vraiment la dernière ligne droite avant de vous accueillir !! Les jeunes du projet Sol’R reprennent la route pour travailler sur leur ballon. La construction et l'assemblage se fait au musée de l'air et de l'espace (Bourget) Ils espèrent bien faire des tests et des gonflages dès juin et assurer un décollage lors du salon du Bourget et bien sûr pour objectif ... traverser la Manche pour le centenaire de l'exploit de Louis Blériot C'est pourquoi l’expérience de Stéphane avec le ballon à pédales est précieuse pour ce défi solaire. Le lendemain, Marwin nous rejoint. Il avait tenté un tour du monde en voiture solaire, il y a quelques années. Il effectuera quelques vols. Patrick lui sert de "moniteur", il assure les vols avec une longe. Le WE se termine, il est temps de dégonfler le Zeppy. Deux touristes américains viennent nous saluer. Les visites n'ont pas commencé et le musée est fermé, mais comme ils repartent bientôt dans leur pays, nous leur faisons un bref historique des lieux et une démonstration de vol. Ils sont ravis !! Alors faites comme eux... et venez nous rendre visite cet été .. Vous ne serez pas déçus par ce lieu magique !!

 



ASSOCIATION DES AMIS DU HANGAR A DIRIGEABLES D'ÉCAUSSEVILLE
AAHDE - Mai
rie de Montebourg - Place Charles De Gaulle

50310 MONTEBOURG

Tél. 02 33 08 56 02 (durant horaires d'ouverture)

Mail : contact@aerobase.fr - site : www.aerobase.fr

 



NOS PARTENAIRES